dimanche 29 décembre 2013

Les "cygnes noirs" de 2013

 Un cygne noir est l'illustration d'un biais cognitif. Si on ne croise et n'observe que des cygnes blancs,
on aura vite fait de déduire par erreur que tous les cygnes sont blancs. C'est ce qu'ont longtemps cru les Européens avant de faire la découverte de l'existence des cygnes noirs en Australie.Seule l'observation de tous les cygnes existants pourrait nous donner la confirmation que ceux-ci sont bien toujours blancs.  Ainsi construisons-nous des raisonnements à partir d'informations incomplètes, ce qui nous conduit à aboutir à des certitudes erronées.  Dès lors, la prévision du futur et la  projection de probabilités apparaissent comme des supercheries, et ne font que renforcer l'impact de ces « cygnes noirs ».Nassim Nicolas Taleb, dans "Le Cygne Noir", illustre son propos avec l'exemple d'une dinde que l'on nourrit chaque jour de son existence dans le but de la manger à Thanksgiving ou Noël. Du point de vue de la dinde, l'idée qu'elle se fait de la vie peut se résumer à « on va me nourrir tous les jours jusqu'à ma mort naturelle, et cela ne changera jamais ». Chaque jour qui passe semble confirmer ce point de vue, son exécution imprévisible la veille de la fête constituant pour elle un « cygne noir ».
On peut trouver beaucoup de cygnes noirs dans l'histoire:
― 1492 avec la découverte du Nouveau monde.
― 1648 avec les traités de Westphalie.
― 1788 avec la révolte parlementaire qui va conduire à 1789.
― 1933 avec l'arrivée au pouvoir d'Hitler.

 On peut appliquer au monde musulman, comme à la médecine, à l'industrie ou à la construction européenne cette méthode, Fukushima est "un Cygne Noir", le paradoxe est que lorsqu'on analyse l'évènement, il était le plus souvent prédictible, c'est le biais cognitif qui par son message erroné a empêché l'analyse et une réponse correcte. Alors pour 2013?
L'engagement en Syrie du Hezbollah est un cygne noir, prédictible mais ignoré, un coup de tonnerre dans un ciel serein. L'accord sur les armes chimiques syriennes est un cygne noir, comme le dialogue Rohani-Obama. L'affaire Snowden impensable est aussi un cygne noir. Amusez-vous à la mettre en pratique et vous verrez que vos capacités à détecter l'importance d'un évènement parfois trivial, va se développer.
http://www.fooledbyrandomness.com/tenprinciples.pdf
Je vous mets (en anglais), les dix principes pour éviter "un cygne noir".

cygne noir 14


Des preuves convaincantes suggèrent que le président Mohammad Morsi a été chassé du pouvoir par un coup militaire en partie parce que l'armée égyptienne craignait qu'il complotait pour leur demander d'envahir la Syrie et appuyer les terroristes...
http://tarpley.net/2013/07/09/morsi-ousted-by-generals-to-stop-attack/
Article important, lisez-le!
http://www.richardsilverstein.com/2013/12/08/israels-historic-disregard-for-lives-and-rights-of-negev-bedouin/

samedi 28 décembre 2013

Nouvelles du front

 Situation au 27 décembre dans la Ghouta de l'est.
 

Au moins deux attaques au sarin contre l'AAS à Jobar et Khan Al Assal:
http://www.military.com/daily-news/2013/12/13/un-inspectors-confirm-syria-chemical-attack.html?comp=7000023467983&rank=2

http://en.firatnews.com/news/news/ypg-liberates-a-town-and-four-villages.htm#.Ur4YjPMHlO4.twitter


 http://imgur.com/a/6O7Lx 
Reportage sur un camp terroriste détruit (pas agréable à regarder)
http://carnegieendowment.org/syriaincrisis/?fa=54017
Article sur les djihadistes qui va au delà des questions militaires.
Reportage en russe d'Anna news  à Adra etc...
http://youtu.be/dd319J5R0N0
Une nouvelle milice a fait son apparition (voir photo)






Reportage sur les Check-points isaréliens: édifiant!

jeudi 26 décembre 2013

Les liaisons dangereuses d'Amnesty

Surprise! Amnesty international a des liens avec Abdul Rahman Bin Umair Al Nuaimi, un professeur  d'histoire au Qatar et président  d'Al Karama, qui recueillait des fonds pour Al Qaeda et ses affidés en Syrie, Iraq, Somalie et au Yemen, des millions de dollars par mois.
http://www.thenational.ae/world/middle-east/amnesty-admits-links-to-activist-accused-of-funding-al-qaeda
Cela n'est qu'une demi surprise, comme Human Rights Watch, ou Reporters sans frontières, ces ONG sont aux mains d'Atlantistes bien élevés, dont la mission première est "l'agression douce" contre tout ce qui ne cadre pas avec la vulgate atlantiste.

Grégoire III Laham estime que les "takfiris" ciblent désormais tous les Syriens:
http://english.al-akhbar.com/content/syrian-patriarch-takfiris-target-all-syrians
Surtout éviter certaines cibles:
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=611942228841563&set=a.298390980196691.60683.298382103530912&type=1&theater
traduction: Certains frères nous ont demandé si on pouvait porter  la guerre en Israël, le Djihad n'autorise pas de porter la guerre dans des pays en paix comme Israël, l'Arabie Saoudite, le Qatar.

Trève à Moadamiyeh
http://english.ahram.org.eg/NewsContent/2/8/90043/World/Region/Truce-agreed-in-besieged-town-near-Damascus.aspx

Un convoi terroriste d'« EIIL »  totalement détruit à la frontière syrienne par l'aviation Irakienne. C'est Noêl pour tout le monde!
23/12/2013

http://kurdistantribune.com/2013/kurds-joining-al-nusrah-how-do-they-operate-why-fight-fellow-kurds-syria/

+ un bonus:http://www.ghinae.com/artist/2018/hussein-al-dik/

mercredi 25 décembre 2013

Joyeux Noël (quand c'est possible)





L'Arabie saoudite et le fameux "choc en retour" que tout le monde attend!
Une analyse qui signale que ce sont des spécialistes:
http://pando.com/2013/12/19/the-war-nerd-saudis-syria-and-blowback/
"Let’s try a different theory: that the Saudis know exactly what they’re doing. That they are, in fact, geniuses at exporting trouble while keeping the homeland quiet. What other Middle Eastern faction has held power as long as the House of Saud? They’re coming up on a century in control of the bulk of the Arabian Peninsula, and in that century they’ve buried a lot of groups that looked a lot shinier and more modern, starting with the Al Rashidi, who were more cosmopolitan, tolerant, and adaptable than the Sauds. The Sauds crushed them anyway."

Les camions blindés Oural
 MOSCOW, December 23 (RIA Novosti) – Russia has handed over vehicles and supplies to assist Syria with destruction of its chemical weapons stockpile, Defense Minister Sergei Shoigu said Monday.
“Russia airlifted 75 vehicles, including 50 Kamaz trucks and 25 Ural armored vehicles to the airport in Latakia on December 18-20,” Shoigu said at a meeting with President Vladimir Putin.
Shoigu said other supplies, including water tanks, field kitchens and tents for personnel involved in transportation and destruction of Syrian chemical stocks, were also delivered during the same period.
http://www.vesti.ru/only_video.html?vid=563627

Adra: la chasse aux terroristes!

http://www.michelcollon.info/Une-population-syrienne-en.html?lang=fr

Tous mes voeux à ceux qui suivent le blog et plus particulièrement à Charles.

Piqûre de Rappel: Bahar Kimyongür est toujours privé de liberté!
Bahar Kimyongür : “Un million d'euros pour abattre Fehriye Erdal”

lundi 23 décembre 2013

"Cette grande lueur qui se lève à l'Est"

Tsar, néo-star, autocrate, nouveau tsar, qui dirigerait "une colonie "pénitentiaire ( ah, le parfum des nouveaux goulags),  la russophobie ambiante atteint des sommets en ce moment avec des articles qu'on pourrait croire écrits vers1960, au bon vieux temps du monde bipolaire où tout était si simple: l'ours au couteau entre les dents et un Ouest évidemment porteur de libertés, de principes et de valeurs.
Libertés, valeurs et principes seraient ainsi aujourd'hui  l'apanage de l'UE, comme Panaït Istrati en son temps j'ai envie de dire, "je vois bien les oeufs cassés, mais où est l'omelette?"http://fr.wikipedia.org/wiki/Pana%C3%AFt_Istrati.
Arriver à présenter les "Pussy Riots ou les "Femen" comme des vestales de la liberté ou Khodorkovski comme un saint François, est un tour de passe-passe impressionnant.http://www.liberation.fr/monde/2013/12/22/mikhail-khodorkovski-ne-s-engagera-pas-en-politique_968369.http://www.nytimes.com/2011/06/01/world/europe/01khodorkovsky.html?_r=0
Tout d'abord, il faut remarquer, que ces offensives viennent d'un milieu très particulier (au moins en France), celui des soviétologues et kremlinologues qui risquaient de se retrouver au chômage faute de cible. La reconversion s'est fort bien opérée, je n'ai pas vu depuis deux ans un seul article objectif dans les média sur la Russie. La pomme de discorde de la Syrie, puis de l'Ukraine ont contribué à en rajouter dans la condescendance de l'UE et des Etats-Unis, "ces pauvres russes", un peu attardés, mais ils pensent comme nous au fond." Manque de chance, la Russie de Vladimir Poutine suit une politique "principielle" et ordonnée, si je puis dire, c'est l'absence de principes qui mine les rapports entre la nouvelle Russie, l'Europe (l'UE) et les Etats-Unis. Or la voyoucratie internationale formatée par le système est incapable de penser la Russie.. Une difficulté qui n'est pas uniquement leur problème puisqu'un grand historien comme Bronsilaw Geremek (que j'admire) percevait la même difficulté : "La Russie, ... c'est autre chose, un empire."
On se trouve donc ici devant un impensé, une méconnaissance, qui échappent aux grilles d'analyse de nos soviétokremlinorussologues, qui si ils parlent la langue n'arrivent pas à comprendre. Inculture? Sans doute, si l'on veut bien regarder la politique des Etats-Unis au Moyen Orient, on observe aussi  la même incompréhension, la même panique..

Vladimir Poutine
Je ne m'étendrai pas sur sa biographie, au sens où elle n'apporterait probablement pas d'éléments importants. Ce qui est essentiel c'est son projet politique. Ce sont ses références, dans ses discours a-priori très intéressantes, le 12 décembre il cite Nicolas Berdiaev,http://www.hoover.org/publications/hoover-digest/article/6146 philosophe chrétien et profondément russe, il envoie des messages  discrets sur ses lectures, sa culture aux Russes: Soljenitsine aussi et plus curieux encore Ivan Ilyin. Ses récents discours sont des attaques frontales du système, de ce nouvel ordre mondial en gestation. http://fr.ria.ru/tribune/20131213/200007489.html. Rappelons ce que disait Berdiaev; et  ce que cite Poutine:
"Le conservatisme n'empêche pas l’évolution, mais protège de la régression, du mouvement vers l'obscurité chaotique et vers un état primitif". C’est un changement significatif car jusqu'à présent la politique de la Russie était explicitement et notoirement non idéologique. Surtout, ce retour à des valeurs spirituelles est une menace existentielle pour les élites au pouvoir en Europe de l'Ouest et aux Etats-Unis qui proposent un monde matérialiste fait d'esclavage consommateur. et rien d'autre. Le néolibéralisme à l'oeuvre, c'est la liberté qui se retourne contre la liberté et finit par se détruire..Perception très juste que peu de commentateurs ont perçu ici ('the Saker et Dedefensa essentiellement).. Est-ce que ce mouvement est appelé à durer et façonner une opposition internationale? Probablement pas, car Poutine n'endossera certainement pas un costume de sauveur, ensuite, il sait les effets négatifs que peut déclencher toute action dans un monde fragmenté, un temps "des hommes en parties" comme disait le poète brésilien Carlos Drummond De Andrade.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Vladimir_Poutine


Aux origines:http://pourlasyrie.blogspot.fr/2013/12/pourquoi-la-russie-ne-doit-pas.html

Et un clin d'oeil aux russophones!




dimanche 22 décembre 2013

Quand un film ennuie sa "Majesté"

Un nouveau front vient de s'ouvrir, médiatique celui là avec le film du réalisateur Najdat Ismail  Anzour ( son père Ismail fut le réalisateur du premier film muet syrien en 1932, Taht sama'a Dimashq, sous le ciel de damas) qui fait un portrait au vitriol du roi Abdul Aziz, présenté comme un pillard et une brute libidineuse (je précise que je n'ai pas vu le film comme beaucoup probablement). Or, Abdul Aziz est une figure historique évidemment très prisée de la maison des Saoud. des sheiks saoudiens ont donc édicté une fatwa contre son réalisateur passée sous silence dans les médias, hormis par le New Yorker, semble-t-il!
http://www.newyorker.com/online/blogs/newsdesk/2013/12/a-film-joins-the-fight-between-the-syrians-and-saudis.html

Doit-on rappeler qui est Ziad Rahbani: Une prise de position de poids!"Dans une interview à la chaine de télévision arabe al-Mayadeen, diffusée vendredi soir, le compositeur et réalisateur libanais de renommée Ziyad Rahbani a réitéré que sa mère, la fameuse chanteuse Fayrouz éprouve de la sympathie envers le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah."
http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=146453&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=23&s1=1
A propos du Liban, une remarquable analyse de la propagande israélienne lors de la guerre de 2006:
http://www.psywarrior.com/IsraeliLebanon.html
La situation dans la Ghouta de l'est (en anglais! A quand une édition française...)
http://english.al-akhbar.com/content/syria%E2%80%99s-eastern-ghouta-chaotic-conflict-brigades


Carte  de Deir Ezzor (syrian perspective)
 Les raisons cachées de l'intervention en Centrafrique ( merci Christophe)
http://www.michelcollon.info/Centrafrique-les-raisons-cachees.html
Lettre d'exil de Bahar Kimyongür qui est toujours menacé
http://www.michelcollon.info/Lettre-d-exil-Otage-du-Sultan-au.html?lang=fr

Joseph et Marie en route pour Bethlehem

jeudi 19 décembre 2013

Toujours plus de chaos en Syrie?

Rien ne semble se passer comme on le voudrait! Après la disparition de l'ASL dans les oubliettes de l'histoire et des grands hôtels d'Istanbul, la chaîne de crises ouverte en Syrie continue de s'approfondir.
http://english.al-akhbar.com/content/western-powers-privately-soften-rhetoric-assads-removal-syrian-opposition-sources
Comment remplir un théâtre vide? c'est un peu la mission des Etats-Unis, qui cherchent désespérement des hallebardiers présentables pour Genève 2. Seulement voilà, il n' y a plus personne de présentable au point que les Etats-Unis déjà sans vision se proposaient d'entrer en contact avec le petit dernier de la famille, le front islamique. même Josuah Landis, le professeur "Alep est tombée" comme le surnomme Moon of Alabama, a saisi le dangerhttp://www.joshualandis.com/blog/zahran-alloush/
Il y a donc d'un côté les jusqu'auboutistes qui estiment qu'il faut continuer à entretenir le conflit: L’ambassadeur saoudien en poste à Londres l’a affirmé mardi en ces termes : " avec ou sans l’aide occidentale, l’Arabie saoudite continuera à soutenir les opposants armés au régime Assad" .
" l’Arabie saoudite entrera en action seule et continuera à fournir les opposants en arme et en argent et ce malgré l’apathie occidentale"; et ceux qui pensent qu'il faut calmer le jeu. http://www.manartv.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=18&frid=18&eid=145385. Dans cette zone grise, comme le signale fort justement Walid Phaares, Bassam Tahhan, Fabrice Balanche,  il y a  cette réunion https://www.youtube.com/watch?v=ZWvLujS9ZoY.http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/12/19/97001-20131219FILWWW00498-geneve-les-kurdes-veulent-leur-delegation.php
http://www.manartv.com.lb/french/adetails.php?eid=145517&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1
L'offensive médiatique continue, il ne faut pas non plus attendre de miracles du bloc BAO:
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/12/19/syrie-les-disparitions-forcees-sont-un-crime-contre-l-humanite_4337456_3218.html

Pourquoi les Kurdes gagnent: Meilleure tactique, meilleure stratégie, soutien populaire, discipline...
http://www.joshualandis.com/blog/syrias-kurds-beating-al-qaeda-balint-szlanko/

L'esprit du mal, Adra!
http://www.lorientlejour.com/article/847411/amnesty-accuse-des-jihadistes-de-torture-et-de-meurtre-en-syrie.html
L'union de tous les Syriens contre l'esprit du mal: Regardez la fin de la vidéo.

mercredi 18 décembre 2013

Pourquoi la Russie ne doit pas intervenir dans le conflit ukrainien

Troisième et dernière livraison du Saker.

«Si ton oeil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loinde toi; car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membrespérisse, et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne.Et si ta main droite est pour toi une occasion de chute, coupe-la etjette-la loin de toi; car il est avantageux pour toi qu’un seul detes membres périsse, et que ton corps entier n’aille pas dans lagéhenne»
Mathieu, 5-29-30


Quand j'ai commencé ce blog, cela fait maintenant près de sept ans, j'ai pris délibérément deux décisions fondamentales à ce sujet : d'abord, je voulais en faire un blog anonyme et, en second lieu je voulais essayer d'écrire uniquement dans un style et une logique fondée sur les faits . La première décision a été motivée par plusieurs considérations, mais le facteur clé était que je voulais que ce blog soit consacré aux questions et pas à moi. Quant à la deuxième décision, elle a été motivée par le désir d'offrir une plate-forme de discussions franches et ouvertes qui ne seraient pas étouffées par un auteur autoritaire et très opiniâtre. Au fil des ans, bien sûr, beaucoup d' aspects de ma personnalité et de mes valeurs sont ressorties et ceux d'entre vous qui ont pris le temps et fait l'effort de "relier les points " doivent avoir une idée assez précise de l'endroit d'où je "viens". Pourtant, je continue d'essayer de me tenir à l'écart des discussions autant que je peux. Aujourd'hui, cependant , je dois briser mes deux principes habituels : je vais devoir expliquer pourquoi j'ai ces opinions que je vais partager avec vous et que je vais écrire dans un style beaucoup plus polémique : au mieux, ce sera une pièce " op-ed ", au pire, une diatribe, une harangue. Pour moi, le sujet de l' Ukraine est très douloureux, mais étant donné que plusieurs d'entre vous ont soulevé des questions clés, je vais devoir les traiter directement, sans tabou, sans retenue. Sur le thème de l' Ukraine, les gants sont jetés. Prêt ?Allons-y!

Mon dernier article sur l' Ukraine se concluait par le paragraphe suivant : Quant à moi, je me demande honnêtement si la Russie ne se porterait pas beaucoup mieux * sans * ces merveilleux "alliés ", "amis " et " frères " comme les Ukrainiens  et si ce ne serait pas une option bien meilleure pour la Russie de laisser les Ukrainiens (qui coulent) rejoindre l'UE (déjà en train de couler ) et puis s'asseoir et se détendre en regardant les  "noces" entre ces deux forces russophobes .

Plusieurs d'entre vous ont immédiatement mis le doigt sur cette phrase et m'ont posé un certain nombre de questions directes et cruciales que j'aimerai maintenant aborder:

Q : Mark Sleboda : Abandonner l' Est et le Sud du pays qui sont russophones et majoritairement russes ? ! ? Jamais ! Ma femme est née en Union Soviétique, en Crimée, dans ce qui est maintenant considéré comme l' Ukraine. J'ai de la belle-famille, en Crimée, à Donetsk et Kiev. Kiev est le cœur historique de la Russie. Nous n'abandonnerons jamais nos familles, notre culture et notre histoire à l'UE et aux nationalistes galiciens et les néo- nazis en Ukraine occidentale.

A: Le Saker : Je viens d'une famille russe orthodoxe qui a servi la Russie et le tsar pendant des siècles et qui a livré de nombreuses batailles pour libérer ce qui est maintenant  " l'Ukraine " des envahisseurs occidentaux, les chevaliers teutoniques (papistes), les généraux franc-maçons de Napoléon, les jésuites polonais, les Suédois de Charles XII et, bien sûr les Allemands tandis que ma femme est une descendante directe de la des Rurikideshttp://fr.wikipedia.org/wiki/Riourikides qui ont fondé la Russie de Kiev . Je vous assure que nous sommes conscients que l'Ukraine est le coeur historique de la Russie . Cependant, je ne confonds pas l' Ukraine historique, la "petite Russie " au sens grec de centrale ou de coeur, et le faux Etat abject qui a vu le jour en 1991 par la volonté de quelques apparatchiks du PCUS transformés en " nationalistes" du jour au lendemain. L'Ukraine moderne est construite sur rien d'autre qu'une pure haine vicieuse de tout ce qui est russe, sur une historiographie montée de toutes pièces et dirigée par une mafia type ( Don Ianoukovitch ) un boxeur simiesque ( Klichko ), un avocat qui ressemble à un rat comme Iatseniuk, un nazi galicien (Tsiagnibok) et une chienne oligarque soviétique ( Timochenko ). De penser que cette racaille prétend sérieusement à l'héritage de Iaroslav le Sagehttp://fr.wikipedia.org/wiki/Iaroslav_le_Sage me rend malade. L'Ukraine moderne n'est pas le cœur de la Russie - elle est le prototype de l'anti- Russie !

Q : Yakoub Issa : Le problème n'est pas l'opposition ou le gouvernement, les deux sont abjects, la question est qu'il y a environ 17 millions de Russes et d'Ukrainiens qui penchent pour la Russie et qu'elle ne peut pas les abandonner à l'UE, ce serait la mort pour eux, sans parler de la grande défaite morale spirituelle et stratégique que constituerait l'abandon de terres russes comme Sébastopol en Crimée, Kharkov, Donetsk,Odessa ... etc. l' UE doit être absolument repoussée .

A: Le Saker : Dites-moi - que font aujourd'hui ces 17 millions de Russes et d'Ukrainiens? C'est leur pays, que l'ont veut faire chuter de la falaise et ils ne font rien du tout. Combien de drapeaux russes avez vous vu dans les manifestations d' Ukraine orientale, à Donetsk ou à Sébastopol ? C'est vrai - zéro ! Même les soi-disant "Russes" et "pro- Russes" marchent sous les drapeaux jaune et bleu qui sont ceux de l'ouest ukrainien, les couleurs galiciennes . Vous parlez de questions morales et spirituelles en jeu - avez-vous déjà entendu parler des Ukrainiens à l'est soulever ces questions ? Parlent-ils jamais des milliers de saints qui ont vécu sur cette terre sacrée ? Mentionnent-ils les millions de Russes qui sont morts en libérant cette terre des Polonais, des jésuites et les surveillants juifs qu'ils imposaient aux chrétiens orthodoxes ? Non, jamais. Leur discours, c'est de l'argent , de l'argent et encore de l'argent : " nous serons pauvres avec l'UE, avec la Russie notre entreprise va prospérer " - c'est leur idée de la spiritualité. Pro-Russes en Ukraine ? Ha ! Permettez-moi de vous poser cette question : quand on a appris que des volontaires ukrainiens combattaient du côté des wahhabites tchétchènes - vous avez vu des protestations en Ukraine ? Ou quand le gouvernement ukrainien armait Saakachvili jusqu'aux dents - vous avez vu des protestations en Ukraine ? Non, jamais. Leur version de " pro-russe "signifie "nous aimons l'argent russe ". Ils ne sont pas pro-russe, ils sont pro - Rouble !

Q : Sokenekos : Et que fera la Russie si l'OTAN s'installe - L'envie les démange dele  faire sans attendre ? Que faire quand les anglo- sionistes installeront des armes nucléaires sur le territoire de l'Ukraine ? La Serbie a été attaquée pour la même raison :Devenir une base de lancement des États-Unis - en supposant que les Russes hésiteront à répondre afin de ne pas tuer des "frères". D'ailleurs, les goules de l'OTAN ne veulent pas laisser de "failles" derrière leur ligne de front vers la Russie ( = l'école d'Hitler ). Pouvez-vous imaginer ce à quoi ils peuvent recourir s' ils arrivent en Ukraine ? ça va être un autre Irak, une "violence sectaire" perpétuelle alimentée à partir de l'étranger ( = neotrotskisme) . L'Ukraine est une question militaire .

A: Le Saker : L' Ukraine est membre de facto de l'OTAN depuis 1991. Savez-vous combien d' équipement militaire ont été détruits après 1991 même si la Russie en avait besoin ? Je pense ici à aux transports militaires et de ravitaillement des aéronefs, des bombardiers TU 160, des porte-avions entiers. De plus, l'armée ukrainienne a soutenu secrètement les Tchétchènes et les Géorgiens , avec l'aide des États-Unis et d'Israël . Ils ont ouvert leurs ports aux navires US et ils ont essentiellement fait tout ce que les Américains leur ontdit de le faire. Pourquoi l'OTAN devrait offrir aux Ukrainiens une adhésion pleine et entière quand ils peuvent obtenir 100 % de collaboration sans avoir à étendre leurs garanties en échange ? En outre, en raison d'une incompétence vraiment fantastique,de la corruption et l'indifférence politique, l'armée ukrainienne est aujourd'hui une blague, aussi mauvaise que l'armée russe dans les années 1990, mais avec des équipements encore plus désuets. Elle ne pourrait pas mener une guerre contre Monaco dans son état actuel ( même si ces deux Etats avaient une frontière commune. Quant à l'OTAN, politiquement, il est déjà " installé ". Militairement, bien sûr, l'OTAN n'a pas déployé d'équipements en Ukraine, mais je ne pense vraiment pas qu'ils voudraient le faire, ils font le minimum nécessaire pour «"montrer le drapeau " à des fins politiques, Pourquoi ? Parce que le déploiement en avant est une mauvaise stratégie de lutte contre un ennemi puissant . Si  l'OTAN avait déployé des forces à l'intérieur de l'Ukraine, cela les mettraient à proximité de beaucoup des plus puissants moyens de frappe russe. C'est, d'ailleurs, l'erreur commise par les Polonais et d'autres en Europe centrale qui, en acceptant de déployer des systèmes anti-missiles américains  ont essentiellement peints une croix sur leurs têtes  En cas de conflit avec la Russie  - et je ne pense pas que cela arrivera - ils seront les premiers à le savoir car ils seront les premiers à mourir . Une très mauvaise stratégie .

Q : WizOz : Certaines personnes ont demandé pourquoi l'Occident  se penche avec autant d'intérêt sur le  " corps emprisonné et torturé" de Ioulia Timochenko, la blonde déesse Berehinya (qui était une jolie brune quand elle était seulement une femme d'affaires à " succès " ) ? Et ils ont trouvé une réponse : elle est un peu juive . Voilà . Et devinez quoi, son ancien Premier ministre Arsenii Iatseniuk qui est maintenant "le chef de l'opposition " est juif aussi. Ainsi, ce sont " certains" des "oligarques" qui ont financé la construction de du plus grand centre israélite du monde" à Dniepropetrovsk .
Y at-il une volonté" comme dans les années 20 du siècle dernier et à la fin des années 40 de créer un Etat juif en Crimée (ce qui a conduit à la création insatisfaisante de l'Oblast du Birobidjan  ) ? nous venons de trouver que " Dans les protestations en  Ukraine, les jeunes juifs marchent avec les ultranationalistes .L'Ukraine est notre pays .Des centaines de milliers de Juifs russes ont émigré en Israël sont retournés à l'endroit  d où ils étaient parti
s
A: Le saker: il est absolument écoeurant et révoltant de voir comment les Polonais, les Juifs et les nationalistes ukrainiens unissent leurs forces contre la Russie , même si ils se détestent avec une passion difficile à concevoir pour des gens normaux . Saviez-vous que le Centre Simon Wiesenthal a placé Oleg Tsiagnibok dans sa liste annuelle des 10 plus grands antisémites de la planète et l'a accusé d'appeler aux "purges" des Juifs et de  400.000 autres minoritaires vivant en Ukraine " ? ! Et pourtant, les medias n'ont rien à dire contre Klichko et Co. pour ce partage  permanent du podium avec ce gars et les politiciens de l'UE expriment leur plein soutien à cette opposition ! Pouvez-vous imaginer l' indignation planétaire, si Poutine avait un allié politique comme ça? L' ensemble de l'opposition ukrainienne est façonnée par des néo-nazis, des Juifs et les papistes qui ont tous aussi la haine de l'autre, mais qui détestent la Russie encore plus. Pour rendre le tout encore plus ridicule, ces gens ont aujourd'hui le plein appui de l'Allemagne - une autre nation célèbre pour son amour des Juifs, des Polonais et des Ukrainiens ...

Et pourtant, ce sont les gens pour qui votent des citoyens ukrainiens types pour ! Pour tout le" grand mal " Moskal " je suppose. Ok , c'est leur droit souverain , mais vous me pardonnerez si je doute quelque peu d'une quelconque obligation morale de la Russie envers ces gens ...

Après avoir répondu à ces questions , permettez- moi de vous donner mon avis personnel sur tout cela .

J'ai passé la plus grande partie de ma vie dans l'opposition au pouvoir du Kremlin. J'ai participé à ce qu'on appelait alors les "activités anti-soviétiques ", l'envoi de livres interdits dans l'Union soviétique ( des auteurs comme Soljenitsyne, Solonevich , Tikhomirov, Borodine, Ogurtsov et autres ) et envoyé de l'argent pour aider les familles des prisonniers politiques incarcérés dans les goulags soviétiques. Nous avons même réussi a envoyé avec succès de l'aide à l'intérieur du Goulag à quelques reprises. J'ai aussi été un participant à diverses activités de soutien à "l'Église des catacombes "en Russie ( sur le problème de l'Eglise orthodoxe véritable persécutée en Union soviétique et aujourd'hui s'il vous plaît lire cecihttp://vineyardsaker.blogspot.fr/2013/02/russia-and-islam-part-two-russian.htmli) . Tout cela m'a fait placé sur la liste noire du ministère soviétique des Affaires étrangère, le KGB et quelques autres organismes comme un "antisovetchik " ( militant anti- soviétique ). J'ai même une fois reçu une menace de mort directe d'un agent du KGB qui a agi sans autorisation (seul le Politburo pouvait prendre la décision de faire tuer quelqu'un à l'étranger), frustré il a eu  un tas de problèmes avec ses propres patrons après. Même  si ce n'était pas une " véritable " menace, je l'ai ressentie comme telle à l'époque ( je devais avoir 19-20 ans ). Je vous écris tout cela pour expliquer et illustrer le fait que je ne suis guère un partisan automatique de la Russie ou des politiques russes suivies par celui qui est au Kremlin . Et pourtant, à mon immense surprise, je me retrouve non seulement en accord presque complet avec ce que Vladimir Poutine a fait depuis qu'il est arrivé au pouvoir,  mais j'ai du reconnaitre que j'admire profondément cet ex - " ennemi " ( lui étant au KGB et moi étant un militant anti - soviétique , nous étions des deux côtés de la barricade idéologique russe depuis de nombreuses années ). Pour moi, qui détestait Brejnev,  Eltsine, Tchernenko , Chevardnadze, Grachev, Kozyrev, Gromyko et tous ceux qui étaient au Kremlin pendant la plus grande partie de ma vie, je savoure vraiment un sentiment bizarre et nouveau : j'aime et j'admire les gens comme Lavrov, Choïgou, Ivanov et surtout,Rogozine. Je pense qu'ils forment une équipe fantastique qui a finalement réussi à tirer la Russie de l'état perpétuel de crise profonde qu'elle a connu depuis plus de 100 ans maintenant .

Il a fallu d'immenses efforts, mais la Russie est enfin en voie de guérison et debout après les crises hideuses qui l'ont frappée ce depuis bien trop longtemps. Même les années de relative prospérité sous Poutine étaient loin d'être faciles et la Russie est encore très très loin d'avoir complètement récupéré - ce qui prendra plusieurs décennies, je le crains. Voici donc ma question à vous tous :

Est-ce vraiment le bon moment pour la Russie de s'impliquer dans cette crise, ce scandaleux gâchis auquel on assiste en Ukraine ? Pourquoi la Russie devrait-elle faire des efforts pour aider les Ukrainiens quand les Ukrainiens eux-mêmes ne font rien à part faire empirer les choses ?
Oui, l' Ukraine a été le cœur de la Russie. Je le sais. Je vais même aller plus loin que cela et probablement choquer beaucoup d'entre vous :Je n'accepte pas même l'idée qu'il existe une telle chose, une nation ou une culture " ukrainienne " . Oui, il ya une galicie ukrainienne et tout ce que cette région a pu être n'a jamais vraiment fait partie de la Russie. Mais la majeure partie de l'Ukraine d'aujourd'hui n'est pas moins russe que la Biélorussie (encore une nationalité inventée ) Cherchez dans un livre d'histoire décent écrit à mi parcours et vous verrez que tous les "Ukrainiens célèbres" le sont devenus dans l'empire russe et dans le cadre de l'élite culturelle russe Quelle musique ou quelle littérature "l'Ukraine" a produite sous la domination polonaise ou lituanienne ? Zéro! Qu'en est-il de la " culture " nationaliste russophobe, qu'a t-elle produite? Zéro pointé, encore une fois . Sauf, bien sûr si vous considérez le "grand" compositeur Mykhailo Verbytsky ou le " grand "écrivain" Tomasz Padura ...

Et pourtant, quand je lis les livres d'histoire des  nationalistes ukrainiens je découvre quelque chose de nouveau à chaque fois! Un livre me dit que les Ukrainiens sont la race aryenne la plus ancienne d'où sont issus tous les Européens. Un autre me raconte que toutes les anciennes cités de la mer Noire ont été fondées par, vous l'aurez deviné , les Ukrainiens , bien avant que les Grecs ne pointent le bout du nez. Et, juste pour rassurer les ukrainiens qui haïssent les juifs , il s'avère que Jésus était un Ukrainien  par sa mère. Je cherche encore un livre m'expliquant qu'Adam et Eve étaient également Ukrainiens et que le serpent du jardin d'Eden était un Moskal déguisé (Moskal, terme à connotation fortement péjorative pour désigner les Russes ndt) .

Sérieusement- je n'ai absolument aucune objection contre les nations inventées en une nuit. Pour moi, il n' y a aucune différence entre un mythe national basé sur des faits ou une fiction . Oui , je trouve ça déplorable quand les gens mettent les Biélorusses ( une nation inventée ) et les Géorgiens (une des nations anciennes ) dans la même catégorie, mais c'est purement une opposition intellectuelle. Il m'arrive de croire à l' auto- détermination des peuples . Si demain des gens décident qu'ils sont les descendants directs des Atlantes ou de visiteurs extra-terrestres de l'Egypte ancienne - et décident de créer leur propre pays, après tout si ils obtiennent une majorité de gens qui les soutiennent et le font pacifiquement, pourquoi pas. Donc, malgré tout mon mépris pour la notion même de "peuple ukrainien ", je reconnais pleinement le droit des gens vivant actuellement dans cette l'Ukraine contemporaine à décider de leur propre avenir. Je ne vois aucune raison pour laquelle un seul rouble russe, NEVERMIND, une seule vie russe, devraient être dépensés à essayer de l'en empêcher.

Maintenant s'il y avait une partie de l'Ukraine où la majorité des gens était vraiment pro-russe et pas seulement pro-Rouble, si ces gens manifestaient avec des drapeaux russes, et si ils exigeaient que la Russie refuse de reconnaître les frontières administratives internes de la RSS d'Ukraine et de la Russie comme une frontière internationale, ou si elles demandaient ouvertement que la Crimée retourne à la Russie, je pourrais reconsidérer ma position parce que l'enjeu serait le peuple, le vrai peuple, et non des concepts historiques,des monuments et des principes idéologiques. Par exemple, je pense que la Russie a fait une bonne chose en août 2008 (La Russie en a profité pour détruire les deux bases aériennes achetées par Israël en Azerbaïdjan,ndt), non seulement quand elle repoussé l'armée géorgienne, mais quand elle a reconnu l'Ossétie du Sud . Pourquoi ? Parce que les Ossètes non seulement en dépendaient, et le méritaient, ne serait-ce que par leur résistance héroïque pendant les 24 premières heures de la guerre.

Mais les soi-disant "Russes" et "pro- Russes" en Ukraine ? Quel droit ont-ils espérer de l'aide russe? Qu'ont-ils fait au cours des dernières décennies pour mériter une aide de la Russie ?
Au moins, les néo-nazis et les nationalistes prennent la parole au nom d'un choix de civilisation . Quelque part, je dois dire qu'ils ont raison . La question ukrainienne est plus qu'un choix entre l'euro et le rouble .

Pour être honnête, je ne suis pas un grand fan de toute forme d'exception nationale, et quand j'écoute parfois les nationalistes russes je grince des dents. Mais je dois dire que je suis d'accord que d'être russe c'est plus que parler la langue ou vivre dans le pays. La civilisation russe a toujours été différente et je suis personnellement catégoriquement en désaccord avec l'idée que la Russie est une "partie de l'Occident "ou encore de "culture européenne". À mon avis, la Russie n'est ni européenne, ni vraiment asiatique et est beaucoup plus asiatique qu'européenne .

Pensez-y, quelles sont les racines de la Russie ? Je dirais que trois éléments clés ont façonné la Nation russe : ses racines slaves d'origine ( Rus, la succession à Byzance comme empire orthodoxe indépendant et l'unification des terres russes et le pouvoir des Mongols . Alors oui , les Russes sont pour la plupart "Blancs" (bien que la grande majorité a beaucoup de sang asiatique - J'aurai aimé posté une photo de ma grand-mère ici - avec ses pommettes saillantes , ses yeux bridés, son crâne rond et ses long cheveux noirs ), mais la culture russe a été fondamentalement façonnée par la foi orthodoxe du Moyen Orient et par son exposition aux hordes mongoles venues des steppes de l' Asie centrale.

La phrase " gratter un Russe et vous trouverez un Tatar " parfois attribuée à Napoléon a été souvent utilisée par les russophobes pour souligner la différence des Européens et les Russes qui seraient des sauvages asiatiques. Eh bien, en mettant de côté cette notion idiote que les Asiatiques sont des sauvages, et en écartant ses connotations anti- russes, je dirais que cette thèse est fondamentalement correcte. Culturellement, les Russes sont beaucoup plus proches des Kazakhs que des Polonais, et ce n'est pas une coïncidence .

Alors que dire de nos Ukrainiens modernes ? Sont-ils au courant? S'en soucient-ils encore ? Ou sont-ils si immergés dans les contes de fées sur les Ukrainiens aux yeux bleus ( inévitablement) de l'antiquité qu'ils aiment à imaginer et réaliser qu'il y a vraiment un choix de civilisation en jeu, et pas seulement un choix entre l'euro et le rouble ?

Je dirais que les Ukrainiens de l'Ouest, les Galiciens, les nationalistes, les Juifs, les Polonais, les Lituaniens, les Allemands et même les Américains sont tous, à un degré ou un autre, conscients de cela. Sauf pour les soi-disant "Russes" et "pro- Russes" de l'est et du sud de l'Ukraine. Ce sont des sujets qu'on ne soulève jamais.

Bien sûr, on pourrait légitimement se poser la question suivante : si je prétends que les Russes et les Ukrainiens sont essentiellement un seul et même peuple, comment puis-je prétendre aussi que les Ukrainiens et les Russes contemporains sont si radicalement différents les uns des autres ?

Ma réponse à cela est simple : si l'on compare l'histoire des gens qui vivaient dans ce que sont aujourd'hui l' Ukraine et la Russie, nous verrons que l'histoire des deux groupes est souvent tragique et difficile. Les deux groupes ont souffert énormément au cours de leur passé , mais il ya une énorme différence entre les deux : en Ukraine le peuple russe a été assujetti, ses élites soit exilées (principalement en Russie ) ou tuées. Il n'y avait pas l'équivalent d'un " tsar ukrainien " qui aurait pu défendre les intérêts nationaux ukrainiens. Il n'y a jamais eu un Etat ukrainien stable - c'était soit l'assujettissement à l'étranger ou le chaos. Pour aggraver les choses, au cours de la période soviétique, les commissaires politiques souvent juifs furent engagés dans une orgie sanglante comme par vengeance pour ce qu'ils (correctement) percevaient comme une aversion de la plupart des Ukrainiens pour les Juifs ( elle-même une conséquence directe du rôle des Juifs venus de Pologne pendant l'occupation papiste de l'Ukraine ). Dès que les commissaires juifs furent plus ou moins défaits, les nazis allemands reprirent le flambeau, aidés par leurs alliés nazis galiciens et s' engagèrent dans une autre campagne massive de terreur, d'exploitation et d'oppression du peuple ukrainien . Oui, la Seconde Guerre mondiale fut abominable à la fois pour la Russie et pour l'Ukraine - mais au moins la première avait la profondeur stratégique pour sauver ce qui pouvait être sauvé. Toute l'Ukraine, y compris des millions de ses meilleurs éléments, fut complètement détruite par une guerre sur l'échelle des magnitudes comme l'humanité n'en n'avait jamais vu.
D'être conscient de la véritable histoire de la terre ukrainienne et de l'immense souffrance de son peuple rendent encore plus douloureux pour moi de regarder cette réalité en face et accepter , à contrecœur, que les gens qui y vivent de nos jours ne peuvent pas vraiment être appelés "Russes" ( même s'ils se qualifient eux-mêmes "d' Ukrainiens »"). Tout ce que je vois, c'est une population de russophones qui se méfient ses Ukrainiens à l'ouest et qui croient - à juste titre - que ces nationalistes enragés mèneront le pays à la faillite Je suis vraiment désolé, mais ce n'est pas une raison suffisante à mon avis pour que la Russie s'implique.

Oui, l' Ukraine historique fait partie intégrante du corps de la Russie . Mais elle souffre aujourd'hui d'un cas combiné d'infection ( nationalisme ) et d'un système immunitaire impuissant (l' hébétement des Ukrainiens à l'est et au sud ). Chaque fois que je regarde les nouvelles venant d' Ukraine, et en particulier ces jours-ci du centre de Kiev, je pense à l'avertissement de l'Évangile : "il est avantageux pour toi qu'un seul de tes membres périsse et que tout ton corps ne soit pas jeté dans la géhenne" . Tout d'abord, je veux la Russie avec ses vrais amis - Biélorussie,Kazakhstan - ses alliés - l'Ossétie du Sud l'Abkhazie et ses partenaires - l'Arménie, le Kirghizistan et le Tadjikistan - de continuer à collaborer sur la voie du redressement après l'ère soviétique. Je suis également d'accord avec Alexandre Soljenitsyne: le véritable avenir de la Russie n'est pas au sud-ouest , mais au nord-est . Quant à l' Ouest je pense que la Russie devrait adhérer à la politique étrangère définie et soulignée à maintes reprises par Sergei Lavrov et Dmitri Rogozine : faire des neutres de ses ennemis, faire des partenaires des neutres, se faire des amis des partenaires et se faire des alliés de ses amis. À l'heure actuelle, les Ukrainiens - à la fois l' opposition et le parti au pouvoir - ne peuvent être considérés comme neutres. Au lieu d'essayer d'intervenir dans ce conflit, je crois que la priorité de la Russie devrait être de se protéger de l'impact inévitable sur elle qu'il aura ; tôt ou tard - mais probablement plus tard que plus tôt - le peuple ukrainien se réveillera de sa folie actuelle et se rendra compte qu'ils se sont vendus aux plus sinistres des proxénètes politiques possibles et que, par suite de cela, ils ont ruiné leur pays . Si cela se produit, la Russie devrait très certainement donner sincèrement un coup de main et faire tout son possible pour aider au processus de reconstruction et de redressement que l' Ukraine devra entreprendre.

Mais en attendant , j'espère que la Russie restera en dehors de ce conflit .

C'est tout. J'ai vidé mes tripes et j'ai essayé d'être aussi honnête que possible. Je suis désolé si j'ai offensé quelqu'un avec ce que j'ai écrit. Tout ce que je peux dire, c'est que je suis aussi choqué et profondément offensé par ce qui a lieu aujourd'hui(...).
Une dernière chose à tout nationaliste ukrainien qui aurait lu ce qui précède : s'il vous plaît épargnez-moi votre merde habituelle, vos accusations d'être un impérialiste russe maléfique, asiatique, Moskal ou mongol . Hormis pour la partie " impérialiste", je plaide coupable de tous les autres chefs et, comme le Scythe de Blok, je ne m'excuse pas!

NB: Alexandre Blok, grand poète russehttp://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_Blok auteur d'un poème "Les Scythes" que je reproduis intégralement  ici.

Alexandre Blok
(Блок Александр Александрович)
1880 – 1921


LES SCYTHES
(Скифы)

1918
Traduction anonyme parue dans la Revue de Genève, n°15, 1921.

Vous êtes des millions. Et nous sommes innombrables comme les nues ténébreuses.
Essayez seulement de lutter avec nous !
Oui, nous sommes des Scythes, des Asiatiques
Aux yeux de biais et insatiables !

À vous, les siècles. À nous, l’heure unique.
Valets dociles,
Nous avons tenu le bouclier entre les deux races ennemies
Des Mongols et de l’Europe.

Durant des siècles, votre antique haut-fourneau forgeait,
Étouffant les tonnerres de l’avalanche.
C’était un conte bizarre pour vous que l’effondrement
De Lisbonne et de Messine !

Durant des siècles vous avez regardé à l’Orient,
Thésaurisant et refondant nos perles.
Et, nous raillant, vous n’attendiez que l’heure
De diriger sur nous les gueules de vos canons.

L’heure est venue. Le malheur bat de l’aile,
Et chaque jour augmente l’offense.
Et le temps viendra où il ne restera pas même de trace
De vos Pœstums, peut-être !

Ô vieux monde ! Avant que tu ne meures,
Pendant que tu languis encore, attaché à ta souffrance,
Arrête-toi, sage comme Œdipe,
Devant le Sphinx et son énigme ancienne !

La Russie est un Sphinx. Heureuse et attristée à la fois,
Et couverte de son sang noir,
Elle regarde, regarde vers toi
Avec haine et avec amour !

Oui, aimer comme peut aimer notre sang,
Personne de vous, depuis longtemps, n’en est capable.
Vous avez oublié que dans l’univers il y a l’amour
Qui peut brûler et détruire !

Nous aimons tout — et l’ardeur des froides mathématiques,
Et l’inspiration des visions divines.
Nous comprenons tout — et la subtile raison gauloise,
Et le sombre génie germain.

Nous gardons le souvenir de tout — de l’enfer des rues parisiennes
Et des fraîcheurs de Venise,
De l’arôme lointain des bois de citronniers
Et des masses fumeuses dans Cologne…

Nous aimons la chair, et son goût, et sa couleur,
Et de la chair, l’odeur suffocante et mortelle…
C’est malgré nous s’il craque, votre squelette,
Dans nos pattes si lourdes et si tendres !

Nous sommes habitués à tenir sur le mors
Les étalons trop vifs,
Pour d’un coup briser leur puissante croupe,
Et nous matons les femmes qui désobéissent…

Venez à nous ! Sortez des horreurs de la guerre
Pour tomber dans nos bras !
Tant qu’il est temps encore — remettez la vieille épée au fourreau,
Camarades ! Nous serons frères !

Mais si vous refusez, — nous n’avons rien à perdre.
Et nous aussi nous pouvons être perfides.
Durant des siècles vous serez maudits
Par vos enfants et les enfants de vos enfants, tous malades !

Partout, nous nous retirerons
Dans l’épaisseur de nos forêts.
À la séduisante Europe
Nous montrerons notre gueule asiatique.

Arrivez, tant que vous êtes, sur l’Oural !
Nous viderons la place pour la bataille
Entre les machines d’acier qu’anime le calcul intégral,
Et la horde sauvage des Mongols !

Mais nous, dès maintenant, nous ne sommes plus votre bouclier,
Dès aujourd’hui, nous abandonnons la lutte ;
Nous regarderons de nos yeux étroits
Grouiller le combat à mort.

Nous ne bougerons pas, quand le Hun bestial
Fouillera dans les poches des cadavres,
Incendiera vos villes, logera ses chevaux dans vos églises,
Et fera rôtir la chair des frères blancs…

Une dernière fois ! — prends garde, vieux monde !
Au festin fraternel du travail et de la paix,
Au clair festin fraternel, — une dernière fois,
Te convie ma lyre barbare !

Le prince Karl Johannes Nepomuk Josef Norbert Friedrich Antonius Wratislaw Mena Fürst zu Schwarzenberg  à Maidan Nezalezhnosti.

lundi 16 décembre 2013

L'Ukraine aux portes de l'enfer?

 Deuxième partie de la contribution du Saker parue en anglais dans Asiatimes

Les portes de l'enfer s'ouvrent devant l'Ukraine

Tout comme je l'avais prédit dans mon dernier article sur les développements de la crise en Ukraine, les responsables politiques européens et les partis d'opposition ukrainiens sont passés à la vitesse supérieure pour tenter encore une fois de mettre en place une autre révolution de couleur à Kiev . Les Euro-bureaucrates habituellement réservés et discrets se sont soudain retrouvés pour fustiger la Russie de déclarations furieuses sur "l'ingérence russe inacceptable" alors que leurs diplomates sont en scène pour encourager les manifestations (illégales) de Kiev. Quant à l'opposition, elle a utilisé des ressources formidables pour amener les gens de toute l'Ukraine, des pays baltes et de Pologne à Kiev pour organiser une manifestation de masse et pour s'assurer de la visibilité avec la présence de suffisamment de manifestants; ils ont commencé le rallye par un concert gratuit de rock. Puis, les partis d'opposition unis ont déclaré qu'ils créaient " des quartiers généraux unis de la résistance" avec pour première tâche de coordonner une large grève générale à l'échelle du pays.
Désormais, l'opposition, dirigée depuis sa prison par Ioulia Timochenko, appelle ouvertement au renversement du gouvernement Ianoukovitch et à de nouvelles élections .Très impressionnant .


Et que dire du gouvernement pro-russe Ianoukovitch  ?


Comme je l'ai prédit , il est déjà prêt à "faire un zag " suite à la grande surprise du "zig " de la semaine dernière. Tout ce qu'on fait Ianoukovitch & Co aura été d'envoyer le Premier ministre Azarov pour expliquer le dernier revirement du président Ianoukovitch sur un talk-show de télévision animé par un pilier juif russophobe notoire " Savik Shuster " http://en.wikipedia.org/wiki/Savik_Shuster(son vrai nom est Shevelis Shusteris - il a d'abord travaillé pour Radio Free Europe / Radio Liberty créée par la CIA , puis pour des médias russes «démocratiques» avant de rejoindre la télévision " ukrainiene " après la "révolution orange" . C'est un vrai "cosmopolite"qui détient également les nationalités italienne et canadienne, et probablement israélienne ). Personne n'a écouté un mot de ce qu'Azarov avait à dire : pour chaque statistique économique mentionnée dans la défense de sa position, les nationalistes ont répondu avec des slogans émotifs, les promesses d'un avenir brillant et la rhétorique anti-russe enragée usuelle. Azarov a expliqué qu'il avait décidé de venir parce qu'il espérait qu'au moins à la télévision on lui laisserait la parole ( le même jour au Parlement ukrainien l'opposition a simplement hurlé à bas Azarov l'empêchant de prendre la parole pour expliquer la décision du gouvernement). Ianoukovitch a laissé lui-même entendre que tout ce qui s'était passé n'était qu'un " retard temporaire " et que l' Ukraine pourrait signer après tout, juste un " peu plus tard ", peut-être au printemps .
Ensuite, le gouvernement a ordonné à la police anti-émeute de vider la place Maidan à Kiev à 4h du matin, ce qui a été fait avec le niveau habituel de violence gratuite (des deux côtés ). Azarov a alors dénoncé ses flics et annoncé qu'une commission spéciale serait mise en place pour enquêter sur la violence et savoir qui était responsable (Et en dehors de lui qui le pourrait? ) .
M. Ianoukovitch a déclaré aussi officiellement qu'il était " profondément indigné " par la violence et que tous les Ukrainiens étaient unis par, je ne plaisante pas , " notre choix de notre avenir européen commun ". Si vous me le demandez, je vous répondrai que c'est absolument pathétique.

Quant aux soi- disant «russes» de Donetsk, ils ont organisé un rassemblement anti-UE, pro-Yanukovich sous une immense mer de drapeaux ukrainiens bleu et jaune tout en jouant " l'Ode à la joie» de Beethoven ignorant probablement que c'était l'hymne officiel de l'Union européenne .Le contraste entre les deux parties sur la question ne pouvait guère être plus grand, je pense . Comparons!


Les Eurobureaucrates et les nationalistes ukrainiens


Le Euro bureaucrates et les nationalistes ukrainiens sont fous, vraiment, vraiment fous . Ils se comportent comme un homme seul qui aurait soudainement changé d'avis, renié toutes ses promesses précédentes et tout à coup arrêté à lui seul un processus dans lequel aurait été investi une énorme quantité de capital politique . Et ils ont raison, c'est exactement ce qui s'est passé. Maintenant, Eurobureaucrates et nationalistes ukrainiens sont exactement dans la même situation : les deux se sentent extrêmement faibles et craignent la Russie, les deux parties sont en faillite financière et espèrent qu'une victoire politique pourra occulter leur échec économique, les deux détestent la Russie et estiment qu'il est absolument crucial de dénier à la Russie tout avantage possible ( réel ou imaginaire ) qu'elle pourrait gagner d'une union avec l' Ukraine. Oui, ils sont purement négatifs, haineux, emplis d'un sentiment d'inadéquation mélangé avec l'auto-illusion que beaucoup espèrent d'une grandeur toujours irréalisable. Mais les sentiments négatifs, en particulier nationalistes, peuvent être très puissants, comme Hitler l'a clairement démontré à la face du monde entier .


Les supposés «pro- russes» Ukrainiens de l'Est


Ils n'ont aucune vision , aucune idéologie, aucun objectif de futur identifiables . Tout ce qu'ils peuvent offrir, c'est un message qui , en substance , dit "nous n'avons pas d'autre choix que de nous vendre aux riches Russes plutôt qu'à la pauvre europe" ou " tout ce que nous pouvons obtenir de l'UE ne sont que des mots, les Russes offrent de l'argent " . Vrai . Mais c'est encore extrêmement terne, sans inspiration, pour ne pas dire pire. Pire encore, ce point de vue renforce, au moins implicitement, les thèses principales des Euro bureaucrates et des nationalistes ukrainiens : que c'est une offre d'achat de la Russie et que les Russes font du chantage et interfèrent alors qu'en réalité, le chantage est totalement du côté de l'UE comme le montre clairement la demande de libération de Mme Timochenko alors que Berlusconi en Europe est accusé des mêmes crimes (tellement de doubles standards ).


Et que dire de la Russie dans tout ça?


Je commence à craindre que tout cela n'explose dans une véritable crise très dangereuse pour la Russie . Tout d'abord, je pense que les Eurobureaucrates et les nationalistes ukrainiens finiront par l'emporter, et que M. Ianoukovitch ne pourra tenir pleinement son dernier" zag " il devra revenir sur sa décision ou perdre le pouvoir . Il y aura des manifestations plus joyeuses, des feux d'artifices et des fêtes à Kiev, avec beaucoup de congratulations et de tapes sur l'épaules à Bruxelles, puis les portes de l'enfer s'ouvriront devant l'Ukraine.  Pourquoi ?

Eh bien tout simplement parce que rejoindre un Titanic avec accroché à soi un autre Titanic ne sauvera personne. L'UE est en train de couler et l'Ukraine aussi. Ni l'une ni l'autre n'ont de vision réelle sur la façon d'arrêter cette catastrophe et les deux parties sont absolument mortes - à part essayer de masquer leur faillite par une rhétorique politique de plus en plus aigüe et carrément malfaisante. Inutile de dire que, ni des promesses vides, ni des slogans nationalistes vont nourrir tout le monde et l'économie ukrainienne déjà mourante va s'effondrer au point que la priorité de la Russie devra basculer du soutien à la protection de la Russie du chaos qui se passera juste de l'autre côté de ses 2300 km de frontières, la plupart du temps sans aucune protection avec l'Ukraine . Quels sont les risques pour la Russie ?


Les risques réels pour la Russie


Être happé dans le chaos et la violence inévitable éclatant partout en Ukraine (y compris la péninsule de Crimée ), l'arrêter ,ou au moins , gérer en toute sécurité un flux probable de réfugiés en quête de sécurité physique et économique de la Russie et tout en protégeant l'économie russe des conséquences de l'effondrement de l'économie ukrainienne . La Russie devra faire tout cela en gardant les mains hors de la la crise interne de l'Ukraine car il est absolument certain que les Eurobureaucrates et les nationalistes ukrainiens blâmeront la Russie pour tout cela. La meilleure chose que la Russie pourrait faire dans une telle situation serait de laisser les Ukrainiens à leur conflit et attendre qu'un côté ou l'autre ne l'emporter avant d'essayer de jeter très soigneusement quelques " sondes " à faible message politique pour voir si il quelqu'un de l'autre côté de la frontière est enfin arrivé à récupérer ses sens et être capable et prêt à commencer sérieusement à reconstruire l' Ukraine et son partenariat inévitable avec la Russie et le reste de l'Union eurasienne . Tant que cela ne se produira pas la Russie devrait rester en dehors, autant que possible .


Sarajevo sur le Dniepr


À l'heure actuelle, tous les signes indiquent que l'Ukraine descend la «route de Bosnie " et que les choses vont devenir vraiment laides. Le breuvage explosif que nous voyons maintenant en ébullition en Ukraine est exactement le même que celui qui a si sauvagement éclaté en Bosnie : des nationalistes locaux soutenus par des impérialistes étrangers qui sont absolument déterminés à ignorer toute forme de bon sens (tant pis pour une solution négociée) pour atteindre leurs objectifs idéologiques . Pour la plupart des gens sensés et rationnels ce destin et ce scénario de tristesse peuvent sembler trop pessimistes . J'invite les sceptiques à se souvenir de cette bonne blague de l'Est, bien connue des Polonais :

"Un Polonais marche le long de la route et voit à terre une lampe. Il la ramasse, et comme elle est couverte de rouille il la frotte rapidement . Sort un génie . "Je suis le génie de la lampe et je peux vous accorder trois vœux », dit le génie . «OK», dit le Polonais . «Je veux que l'armée chinoise envahisse la Pologne . " Choix bizarre, pense le génie,néanmoins il accorde le vœu , et l'armée chinoise fait tout le chemin de la Chine, envahit la Pologne et rentre à la maison. Deuxième souhait, peut-être quelque chose de plus positif se dit le génie . " Non, " répond le Polonais , "Je veux que l'armée chinoise envahisse à nouveau la Pologne" . "Donc, les Chinois reviennent, écrasent tout sur leur passage puis rentrent à la maison . "Écoutez ", dit le génie  " Vous avez un dernier souhait . Je peux faire de la Pologne l'endroit le plus beau et prospère sur la terre . " Si cela ne vous dérange pas, je veux que l'armée chinoise nous envahisse une fois de plus. Donc, l'armée chinoise vient de nouveau détruit ce qui reste de la Pologne , et puis s'en va ."Je ne comprends pas ", dit le génie . "Pourquoi voulez-vous que l'armée chinoise envahisse la Pologne trois fois? " . "Eh bien "répond le Polonais, " ils seront passés par la Russie à six reprises. "

C'est le genre d'humour qu'un complexe d'infériorité profond combiné avec un nationalisme agressif compensatoire peut produire Demandez à quelqu'un qui a jamais rencontré un nationaliste ukrainien et il vous le confirmera - ils font des nationalistes polonais des gentlement doux et sobres .
Inutile de dire que, lorsque l' Ukraine aura explosé les Eurobureaucrates détourneront le regard et verrouilleront les frontières de leurs pays comme ils le peuvent, tandis que les dirigeants des nationalistes ukrainiens courront vers l'Ouest où ils obtiendront des postes bien rémunérés dans les universités, les divers thinktanks et des ONG. Quant aux Ukrainiens, ils seront laissés à leur sort; s'affronter sur un fond d'effusion hypocrite de larmes de crocodile de la soi-disant "communauté internationale" ?
Lasciate ogne speranza  voi ch'entrate ?

J'espère sincèrement que je me trompe et qu'un homme ou un mouvement sortira du chaos actuel pour éviter à l'Ukraine de s'effondrer dans un "scénario bosniaque ", mais, malheureusement, je ne vois aucun signe que cela se produise. Les politiciens ukrainiens - tous - offrent un spectacle peu ragoutant. Idem pour les politiques de l'UE, au mieux, ils sont ennuyeux, sans intérêt et marginalement compétents. Au pire de leurs habitudes, ils sont des menteurs pathologiques, des prostitués et des politiques imbéciles délirants qui sont trop incultes et trop arrogants pour voir ce qui est écrit sur un mur, même quand c'est en gros caractères d'imprimerie bien épais .

Quelques précisions : Je suis de formation, par commerce et par caractère, pessimiste ( avez -vous déjà rencontré un analyste militaire optimiste ? ) . Par exemple , depuis que j'ai publié mon tout premier post sur le blog, j'ai prédis une attaque américano- israélienne sur l'Iran, et qui n'a toujours pas eu lieu (pire, je pense toujours que, tôt ou tard, les Israéliens et leur collègues néo-conservateurs de sayanim provoqueront une attaque des États-Unis, le cas échéant par une opération false-flag ). Donc, j'ai eu tort , vraiment tort par le passé, et j'espère ardemment me tromper de nouveau. Hélas , je ne vois pas de faits ou d' arguments, même indirects suggérant qu'il existe un autre, et bien meilleur scénario, pour l'avenir de l' Ukraine .

Quelqu'un en verrait-il un autre?

The Saker

dimanche 15 décembre 2013

Ukraine: un choix de civilisation et une victoire à la Pyrrhus de Poutine?

Nous accueillons une contribution de l'excellent Saker sur l'Ukraine et le conflit qui s'y déroule.
http://vineyardsaker.blogspot.fr/2013/11/ukraines-civilizational-choice-pyrrhic.html

Première partie

Le "Choix de civilisation» de l'Ukraine" - une victoire à la Pyrrhus pour la Russie?

 

La dernière décision prise par le gouvernement Ianoukovitch de retarder toute décision sur la signature éventuelle d'un accord d'association avec l'Union européenne a été accueillie par un mélange de choc et l'indignation de la presse système occidentale. À l'unanimité, il a été décrété que ce renversement apparent de Ianoukovitch était lui-même le résultat d'un chantage russe, d'une politique de puissance impitoyable et de menaces à peine voilées. Enfin, les médias ont présenté cette dernière évolution comme une victoire personnelle pour Poutine et une victoire stratégique pour la Russie. Dans un autre triomphe de la forme sur le fond, les commentateurs occidentaux ont offert beaucoup de drame et d'hyperboles mais très peu d'explications sur ce qui s'est réellement passé. Je propose de mettre de côté tout le battage idéologique et de commencer par quelques rappels de base.

 

Ce qu'est réellement l'Ukraine d'aujourd'hui?

 

L' Ukraine dans ses frontières actuelles est une entité complètement artificielle créée par le régime soviétique, dont les frontières n'ont absolument aucun fondement historique. À bien des égards, la RSS d'Ukraine était une "mini Union soviétique, mais en pire " dont la population avait souffert horriblement pendant la majeure partie du 20e siècle ( et avant ). En outre, on néglige souvent que lors des débuts et pendant le régime bolchevique, l'occupation nazie, le régime soviétique après la Seconde Guerre mondiale et depuis l'indépendance, après la chute de l'Union soviétique, l'Ukraine a subi un processus constant de "d'ukrainisation occidentale " : la langue, la politique culturelle et même les mythes nationaux historiquement associés à l' Ukraine de l'Ouest ont pris le pas sur le reste du pays ce qui a donné lieu à des tensions constantes entre l'Ouest pro-occidental et l' Est et le Sud généralement pro-russe . Enfin, dire que l'économie ukrainienne est dans une crise profonde serait un euphémisme. Non seulement l' Ukraine n'a hérité que de vestiges de l'industrie soviétique très lourds et obsolètes, mais elle a été totalement incapable de les utiliser pour démarrer une production vraiment locale de biens et de services. Les seuls segments de l'économie ukrainienne qui ont réussi assez bien sont ceux qui fournissent des biens et des services pour l'économie russe beaucoup plus importante. Dans ce processus, cependant, ces meilleurs segments sont soit devenus complètement dépendants des investissements russes, ou ont effectivement été acquis par des sociétés russes. Aucune de ces réponses, n'est cependant, suffisante pour expliquer la catastrophe absolue qui s'est abattue sur l' Ukraine depuis son indépendance . C'est pourquoi, il est nécessaire de jeter un coup d'œil sur les élites politiques ukrainiennes .


Qui a dirigé l'Ukraine depuis son indépendance ?


Formellement, les présidents Kravtchouk, Koutchma, Viktor Iouchtchenko et Ianoukovitch. En réalité, depuis son indépendance, l'Ukraine est dans la poigne de fer d'oligarques ukrainiens. C'est la chose la plus importante qu'il faut garder à l'esprit si l'on veut comprendre toute la dynamique qui se déroule actuellement entre l'UE, la Russie et l' Ukraine. En Russie, le régime présidentiel a vaincu les oligarques, en Ukraine les oligarques ont vaincu le régime présidentiel. En fait, ces oligarques ukrainiens sont très similaires à leurs homologues russes de l'ère Eltsine. La tragédie de l' Ukraine, c'est qu'il n'y a pas eu de "Poutine ukrainien" et ce qui serait arrivé en Russie sans Poutine a effectivement eu lieu en Ukraine.

Dire que les élites politiques ukrainiennes sont corrompues serait un doux euphémisme. La réalité est bien pire. Tous les hommes politiques ukrainiens sont des prostitués politiques absolument sans scrupules qui peuvent être achetés et vendus et qui n'ont pas de valeurs personnelles quelles qu'elles soient. Rien. Il est assez pathétique de lire dans la presse occidentale que Ioulia Timochenko est une sorte de brûlot nationaliste tandis que Ianoukovitch serait pro-russe. C'est risible! Timochenko et Ianoukovitch et, franchement, tout le reste d'entre eux (Klichko, Symonenko, etc) sont des caméléons politiques qui ont changé leur affiliation à plusieurs reprises et qui se feront un plaisir de le faire à nouveau. Et tout comme le peuple russe avait été manipulé, rendu impuissant et apathique sous le régime des oligarques d'Eltsine, les Ukrainiens le sont aujourd'hui n'ayant aucune personne décente à soutenir ou pour qui voter.

La raison pour laquelle l'accord d'association entre l'UE et l' Ukraine a été présenté par tous les partis politiques (sauf les communistes) comme un «choix de civilisation», une «décision stratégique » et une « étape inévitable ", c'est qu'il serait hautement bénéfique pour l'oligarchie ukrainienne qui est absolument terrifiée par Poutine et veut garder sa position actuelle de pouvoir à tout prix. Certes, la majorité des Ukrainiens à l'Ouest veulent adhérer à l'UE, mais ils n'auraient jamais eu l'influence politique et, franchement, l'argent pour forcer Ianoukovitch et le Parti de des régions à soutenir cet accord. Non, le véritable centre de gravité de l'activisme pro - UE se trouve au sein de l'oligarchie ukrainienne et ses discrets mais puissants «amis» de l'Ouest - les mêmes forces qui ont jeté toutes leurs forces pour Eltsine entre 1990 et 2000 : l'empire Anglo - sioniste et ses États vassaux européens. En revanche, l'opposition à cet accord d'association avec l'UE ont été principalement les milieux d'affaires, petits et moyens, d' Ukraine orientale, qui est essentiellement dépendante de la Russie et qui s'effondrerait immédiatement si la Russie réduisait ses investissements dans les programmes communs. Quoiqu'il en soit, la manière dont les élites ukrainiennes ont traité cette question fait de l'opinion publique un principe sans importance.


Un choix de civilisation fait par une petite élite corrompue?


En essayant de convaincre le peuple ukrainien de soutenir l'association avec l' UE, les oligarques ukrainiens et leurs partisans occidentaux ont très habilement "encadré" la question à un tel degré qu'ils l'ont rendue méconnaissable et impossible pour les gens d'exprimer leur opinion. Pensez-y! Si le choix entre une association avec l'Union européenne et une participation éventuelle de l'Ukraine à une union douanière avec la Russie, la Biélorussie, le Kazakhstan, l'Arménie et d'autres était vraiment un «choix de civilisation» - un référendum populaire n'aurait-il pas été la seule bonne façon de prendre une telle décision dramatique?- Pourtant, dans la réalité, la décision a été prise par un seul homme : Ianoukovitch. En outre, est-il vraiment juste de parler d'un «choix de civilisation»? La plupart des sondages demandent aux Ukrainiens s'ils veulent adhérer à l'UE , mais ce n'est pas du tout ce qui est offert. Ce qui leur est offert est seulement une association avec l'UE : un accord qui a également été offert à des pays tels que le Chili, l'Afrique du Sud ou l’Égypte (voir ici pour plus de détails). Ce n'est pas du tout une première étape vers une adhésion à l'UE (la Turquie a signé une telle association en 1964 et est toujours en attente; quelqu'un peut-il croire que le Chili va adhérer à l'UE?). Quant à l'entrée dans une union douanière avec la Russie, elle doit encore être négociée car à ce stade, il est impossible de savoir avec certitude ce que les conditions définitives d'une telle union seraient (même si le schéma général est assez clair). Et pourtant, sondage après sondage, la même question est posée: "voulez-vous que l'Ukraine rejoigne l'Union européenne?" En voici un exemple .http://en.wikipedia.org/wiki/Ukraine%E2%80

 The Saker.
Traduction Pour la Syrie

Nouvelles en vrac

Je mets en lien l'important article de Seymour Hersh traduit en français sur le site de mondialisation:http://www.mondialisation.ca/syrie-le-sarin-de-qui/5361426
Depuis la remise du rapport de l'ONU, les sangsues s'agitent, Ban Ki Moon réclame des sanctions,  http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/12/13/syrie-l-onu-confirme-l-utilisation-d-armes-chimiques-dans-cinq-sites_4333695_3218.html Madame Navi Piilay dénonce mais ne dit mot sur les massacres les plus évidents...http://www.ohchr.org/en/NewsEvents/Pages/Media.aspx

La filière libyenne continue de tourner plein pot:

Adra je n'ai trouvé comme sources qu'Al Alam et Al Manar sur ce nouvel assassinat de masse ! Silence radio de tous les médias mainstream.http://en.alalam.ir/news/1543760.Le bilan exact de la tuerie est impossible à faire puisque d'après des tweets récents on découvre encore des cadavres. Des combats entre l'AAS et les terroristes s'y déroulent toujours.
http://youtu.be/wA8QYZIiyCg


Deux bonnes analyses sur le site du veilleur: Nasrallah et Bernard Cornut.

vendredi 13 décembre 2013

Il neige sur le printemps arabe

Il n'avait pas neigé en Egypte depuis 112 ans est-ce un signe divin? Celui de la fin du printemps arabe?
Le Caire hier
Revenons sur quelques faits récents, les déclarations de l'ancien chef de la CIAhttp://www.middle-east-online.com/english/?id=63152
"Option three is Assad wins," Hayden told the annual Jamestown Foundation conference of terror experts.
"And I must tell you at the moment, as ugly as it sounds, I'm kind of trending toward option three as the best out of three very, very ugly possible outcomes," he said." Il est toujours fascinant de voir des apprentis sorciers s'apercevoir tardivement que leur potion magique n'a pas marché. C'est aussi le signe discret que le conflit sur le terrain n'est  plus vraisemblablement la priorité et que l'on va entrer dans une phase diplomatique, un autre signal plus discret en ce sens est celui-ci:http://www.lefigaro.fr/international/2013/12/13/01003-20131213ARTFIG00288-syrie-la-rebellion-en-danger.php
" Après les Allemands, les Espagnols et les Italiens, deux agents des services de renseignements français sont allés à Damas discuter avec leurs homologues syriens du problème posé par la présence de plus de 400 djihadistes français."
Il est temps de repenser un futur avec le président Assad

Je continue de m'étonner des silences des autorités religieuses musulmanes en Europe qui par leur influence pourrait éviter ce genre de gâchis:
Adra, nouveau massacre commis par les terroristes dans une cité ouvrière! Il s’agirait ds miliciens du Front islamique, et en particulier ceux de « l’Armée de l’Islam » (Jaïch el-Islam) soutenu par l’Arabie saoudite, ainsi que ceux d’Al-Qaïda du front al-Nosra. Leurs sites assurent qu’ils se sont emparés du commissariat de la cité et ont tué ses policiers.

Ukraine: Les Etats-Unis à la conquête de l'Est
Coïncidence ou pas, un petit manuel distribué en Egypte que l'on retrouve traduit en ukrainien:http://www.theatlantic.com/international/archive/2011/01/egyptian-activists-action-plan-translated/70388/
Je compte prochainement publier sur le blog trois excellents articles du Saker sur l'Ukraine.